Les cheminées bioéthanol sont pratiques. Elles s’adaptent à tout type de déco et les possibilités sont nombreuses : à poser, encastrables ou murales, elles n’auront aucune difficulté pour faire chavirer le cœur des férus des flammes.

Une cheminée bioéthanol est à mi-chemin entre la cheminée traditionnelle et le poêle.

Le premier point positif de cette cheminée est qu’elle ne nécessite pas de créer ou d’adapter un conduit pour faire évacuer la fumée. Elle a seulement besoin d’être alimentée par un carburant que l’on appelle l’éthanol, aussi connu sous le nom de bioéthanol ou alcool éthylique. L’éthanol est généré à partir de plantes comme le maïs, la betterave ou encore la canne à sucre ou à partir de matières pouvant être converties en sucre comme l’amidon de blé. C’est une source d’énergie respectable puisqu’elle émet très peu de gaz à effet de serre. Pour faire fonctionner la cheminée bioéthanol, il suffit de craquer une allumette dans le réservoir à combustible. Le liquide se transforme donc en vapeur qui elle même s’enflamme et démarre le feu. Après quelques minutes suivant le démarrage du feu, des flammes allant jusqu’à 30 cm de hauteur apparaissent, deviennent petit à petit oranges et donnent une illusion parfaite d’un véritable feu de cheminée traditionnel.

 

Les avantages d’une cheminée bioéthanol

Cheminée bioéthanol allumettes

  •  L’entretien

Avant toute chose, il faut savoir que la cheminée bioéthanol ne nécessite pas d’entretien particulier. Le ramonage n’est pas obligatoire puisqu’il n’y a pas de conduit comme dans les cheminées traditionnelles. De plus, comme il n’y a pas de réelles bûches de bois, le feu ne génère aucune cendre, poussière ou suie : nous ne sommes plus obligés de nettoyer régulièrement l’intérieur de celle-ci et ses alentours.

  •  Le choix de la disposition

Puisque la cheminée bioéthanol ne doit pas avoir de conduit pour laisser échapper la fumée du feu de bois, il est possible de la disposer partout dans votre logement. Elle peut très bien être posée directement au sol, comme être suspendue au mur ou encore encastrée dans celui-ci. Les choix sont variés et vous pouvez opter pour l’esthétique qui vous convient le mieux.

Egalement, la cheminée peut être, à terme, déplacée. En effet, vous pouvez très bien migrer votre cheminée du salon à la salle à manger sans aucun travaux à prévoir.

  •  Son carburant

L’éthanol est un combustible végétal, c’est donc une énergie renouvelable !

 

Les inconvénients d’une cheminée bioéthanol

  •  Ce n’est pas une solution de chauffage

En effet, la cheminée bioéthanol n’est pas un chauffage d’appoint mais a seulement une fonction esthétique. Le but n’est donc pas de se chauffer grâce à celle-ci mais plus de rendre l’endroit chaleureux avec l’imitation du feu de bois. Elle chauffe 5 kW au maximum.

  •  Elle est coûteuse

Il faut compter 2€ par litre acheté de bioéthanol, soit cinq à six fois plus cher que le bois utilisé pour alimenter un insert ! En moyenne, on utilise 25 cl d’éthanol par heure.

  •  L’aération doit être obligatoire

Si la cheminée au bioéthanol est placée dans une pièce mal ventilée, du monoxyde de carbone peut se générer et entraîner de graves conséquences. Nous vous parlions de cette intoxication dans un récent article, il faut à tout prix mettre en garde votre entourage sur cet accident domestique.

 

Vous l’aurez compris, les cheminées au bioéthanol sont purement esthétiques mais peuvent séduire les férus de flammes, en quête d’une solution facile d’accès. Il faut compter entre 100 et 1500€ pour installer une cheminée de ce type, suivant les modèles, les design et la disposition de celle-ci.

One Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *