Le poêle est le mode de chauffe préféré des français, qu’il soit chauffage principal ou d’appoint, il s’adapte en fonction des budgets et sa performance est adaptable à chaque habitat.

Le prix des énergies ne cesse d’augmenter ces derniers temps. Les dépenses en chauffage et en électricité occupent désormais une place importante dans votre budget et il existe une large variété de techniques pour chauffer un intérieur. Les poêles en font partie. Cet appareil de chauffage est composé d’un espace principal clos permettant de faire brûler un combustible, et d’un conduit relié à une évacuation qui permet aux gaz et à la fumée de s’échapper.

Ce qu’il faut savoir :

Avant d’investir dans un poêle quelque soit son modèle, il est indispensable de réfléchir à l’utilisation qu’on en fera. Ensuite, l’autonomie qu’on désire et le coût du combustible. D’ailleurs certains poêles sont moins chers à l’achat car ils nécessitent un réapprovisionnement constant et donc un coût supplémentaire dans le temps. Il est préférable de choisir un poêle de puissance adaptée à la taille de votre pièce, au niveau d’isolation de votre habitation. Mieux vaut choisir un poêle avec une puissance adaptée fonctionnant à plein régime plutôt qu’un poêle avec une puissance trop importante dont vous n’utiliserez pas toutes les capacités.

En effet, le stockage est également un élément important car un poêle à gaz ou à granulés nécessitent un espace de stockage (intérieur pour les granulés et extérieur pour les buches). Si vous ne disposez pas d’un espace de stockage, il est préférable d’opter pour un poêle qui nécessite moins d’entretien et des combustibles moins encombrants.

Les questions à se poser ?

Différents types de poêles existent, avant tout il est nécéssaire de déterminer votre besoin en se posant les bonnes questions.

Quel volume doit-il chauffer ? La puissance souhaitée ? Le poêle sera-t-il le seul système de chauffage ? Pouvez-vous stocker des combustibles ?

 

A noter que certains poêles offrent la possibilité de bénéficier d’un crédit d’impôt ou d’aides financières qui contribuent à la réduction de la facture sur l’installation de l’appareil. Pour être certain d’avoir accès à un crédit d’impôt, privilégiez un poêle à bois labellisée « Flamme Verte ». Ce label garantit un appareil contribuant à économiser de l’énergie, réduire les émissions de gaz à effet.

Enfin, voici un dernier conseil : choisissez la bonne puissance pour bénéficier du meilleur rendement !

A l’achat d’un poêle, il faut prendre en compte son rendement. Le rendement est le rapport entre l’énergie produite par le poêle et l’énergie qui est consommée. Un poêle qui possède un rendement important ne doit pas avoir de perte entre l’énergie utilisée et la chaleur produite. Un rendement de 85% est excellent.

Afin de conserver un rendement optimal, il faut noter plusieurs points :

  • Vérifiez que les arrivées d’air soient opérationnelles. (qu’elles ne sont pas bouchées ou trop encrassées)
  •  Veuillez à ce que le bois que vous utilisez pour les poêles à bois soient totalement sec
  • Et surtout ne pas oublier de faire appel à un professionnel une à deux fois par an afin de vérifier l’état général de l’installation et ramoner le conduit.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *